Le lecteur assidu : Mircea Eliade

eliade

 

En commandant l’ouvrage une plateforme anglosaxonne l’ouvrage d’Edwin Oliver James, The Tree of Life. An Archeological Study, édité par Brill en 1966, je me t’attendais pas à trouver un illustre lecteur dans la fiche de prêt glissé dans les pages. D’occasion, l’ouvrage provenait de la bibliothèque de la Meadville Lombard Theological School, situé à prêt de Grant Park à Chicago. Les lecteurs sont au nombre de trois, sur le petit document : mais celui qui a emprunté l’ouvrage au moins deux fois (en 1965 et en 1973) ne peut passer inaperçu. Il s’agit de Mircea Eliade. Spécialiste de la mythologie et des religions, il a consacré plusieurs passages dans ses ouvrages aux arbres et à leur rapport avec le sacré (notamment dans Le sacré et le profane). On imagine que l’ouvrage érudit d’Edwin Oliver James ne pouvait que l’intéresser. Cette analyse comparative très fine de la présence de l’arbre de vie dans les religions antiques constituait, à n’en pas douter, une précieuse ressource pour Eliade. Mais à contempler le petit rectangle, on se dit qu’Eliade n’a jamais pris la peine d’acheter le livre, puisqu’il est venu le consulter une seconde fois en 1973. Peut-être trouvait-il que l’ouvrage ne méritait pas de figurer dans sa bibliothèque. On peut aussi imaginer que la place manquait chez lui pour ajouter un opus à la longue liste de ceux qui composait sa réserve bibliographique. Peu importe au fond. Ce qui interpelle dans ces mentions manuscrites, c’est d’imaginer Mircea Eliade simple lecteur d’une bibliothèque d’école théologique de Chicago. Les sources de l’érudition se dispersent aujourd’hui. La bibliothèque Meadville Lombart Theoligical School, probablement à l’occasion d’un désherbage, s’est débarrassée (à bon prix) d’un ouvrage qui a traversé l’Atlantique pour échouer sur mes rayonnages. Et Mircea Eliade d’apparaître, sur ce fragment minuscule de chrono-bibliographie, pour ce qu’il devait être. Un lecteur assidu.

 

Jérôme Lamy


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *