Projet Tableau noir/blanc

bâtiment Anthropole, université de Lausanne

bâtiment Anthropole, université de Lausanne

L’un des premiers lieux de diffusion des savoirs est pour nombre de chercheur le cours, qu’il s’agisse du cours magistral, du séminaire ou de la conférence. Malheureusement cette dimension a été encore peu prise en compte dans les analyses d’histoire ou de sociologie des sciences classiques.

Il existe aujourd’hui un renouveau de cette question à travers  la prise en compte des notes de cours d’étudiants. Mais également dans ce cas là, nous manquons de données utilisables.

On pourrait par contre s’intéresser à un autre dispositif, éphémère et écrit celui-ci, qui reste dans le cas de l’enseignement essentiel : le tableau noir/blanc.

Cette surface qui permet d’inscrire à la craie, d’effacer ses erreurs d’un coup d’éponge, fait partie de ces objets intermédiaires comme aujourd’hui le « Powerpoint » ou les « démos », qui permet de mettre en évidence certains mécanismes de production d’un savoir. Il existe cette tentative intéressante pour les mathématiques : http://whatsonmyblackboard.wordpress.com/

 

Poster à cette adresse mail projetaprasa@gmail.com vos photos des tableaux noirs ou blancs en les documentant avec le lieu, la date et le thème général du cours et votre nom. Elles seront rapidement mises en ligne.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *