Penser le rapport entre archives et pratiques savantes – questions

Nous partons du présupposé que les archives de chercheurs sont révélatrices de pratiques spécifiques qui composent une activité dont le but premier est de produire de la connaissance. Est-il si simple de faire un tel saut épistémologique ? A quelle condition est-il possible de penser l’archive comme révélatrice d’une pratique, d’un geste, d’une opération ?

En premier, ce présupposé implique de considérer les archives, non pas pour ce qu’elles peuvent nous raconter ou mettre en lumière d’une théorie, mais en tant que porte d’entrée pour comprendre une démarche, un parcours ou une trajectoire. En effet, il s’agit moins de s’intéresser aux résultats des opérations scientifiques, aux produits finis, qu’aux différentes étapes ou séquences qui ponctuent une activité de recherche.

Cette approche suppose aussi, en second, de considérer que les archives révèlent que les savoirs (y compris les plus théoriques) sont le résultat d’opérations routinières et modestes, mais aussi manuelles, pour reprendre l’idée centrale qu’expose Christian Jacob dans Les mains de l’intellect : « l’activité savante n’est pas seulement un processus immatériel où les idées, les intuitions, les hypothèses surgiraient par génération spontanée, en suivant leur logique propre, et elle seule, comme tendent souvent à le suggérer les fictions rétrospectives et les hagiographies des traditions de savoir, et parfois l’autoreprésentation même de leurs acteurs, où se donnent à lire les normes idéales, car dématérialisées et désincarnées, de la pensée et des protocoles scientifiques. Elle est étudiée comme un ensemble de pratiques que l’on peut découper en gestes distincts, dont la combinatoire définit autant de scénarios possibles du travail savant. Ces gestes comprennent aussi bien les postures du corps que l’adresse de la main, le maniement des mots et des signes que les opérations mentales. » (pp. 15-16)

Plutôt que d’archives de chercheur, il faut désormais parler d’archives du travail savant.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *